Aujourd’hui dans le monde entier, plus de 1 personne sur 7 jouent aux jeux vidéos régulièrement.

Vous le savez aussi bien que moi, la technologie évolue vite, très vite, et le marché du jeu vidéo est toujours en pleine expansion et ne cesse de se transformer, d’évoluer.

Nous allons découvrir tout de suite dans ce court article quels pourraient être les prochains bouleversements concernant l’avenir du gaming sur pc et consoles.

Attaquons tout de suite !

La dématérialisation

Pour les plus puristes, l’expérience de jeu ne se rattache pas forcément au jeu lui-même. Les collectionneurs apprécient énormément de posséder une boite en parfait état, avec une notice comme neuve.

Malheureusement pour eux, il se pourrait que cela disparaisse très vite…

En effet, les jeux vidéo de nos jours sont de plus en plus dématérialisés, autant sur pc que sur consoles.

Selon l’ERA, l’association des vendeurs de jeux vidéos, au Royaume-Unis 80 % des ventes de jeux concernent des jeux dématérialisés.

Chaque éditeur aujourd’hui a sa propre plateforme, comme Ubisoft + par exemple, où il propose ses jeux dématérialisés sans passer par aucun revendeur, en court-circuitant le marché.

Les constructeurs suivent le pas : Microsoft a été le premier à sortir la Xbox One S All Digital, sans lecteur CD, et Sony l’a suivi avec une PS5 similaire.

Ces consoles attirent de plus en plus de joueurs car elles ont le mérite d’être moins chères. La console sans lecteur de Sony valait 100 euros de moins que la PS5 classique.

Les jeux aux plus grands succès, comme Fortnite ou League Of Legends sont des jeux entièrement digitaux.

Il semblerait que bientôt les micromania et autres revendeurs d’occasion doivent mettre la clé sous la porte…

Jouer sans console ni pc ?

Et si tout devenait dématérialisé ? Si vous n’aviez plus besoin de pc ou de console pour jouer ?

Selon Jean-François Morisse, spécialiste de Jeux Vidéo Magazine : “C’est bientôt la fin de la course au matériel”.

Il fait référence là à une tendance plutôt en vogue, mais pas encore assez développée, qui est le cloud computing.

Tout ce qui vous permet de faire fonctionner votre jeu sera stocké dans des machines situées à des milliers de kilomètres de chez vous et vous sera accessible en streaming.

Il vous suffira de vous connecter à un serveur, et vous n’aurez besoin de rien d’autres qu’un écran ET d’une connexion internet vraiment balèze.

Une connexion à haut débit est indispensable pour que vous puissiez continuer d’interagir avec les autres joueurs et que le jeu via le serveur fonctionne bien. L’apparition de la 5G pourrait donc bien accélérer l’expansion du cloud computing.

Cela pourrait vous permettre de jouer sur votre smartphone de la même manière que vous le feriez sur votre pc ou votre console.

Des jeux auparavant inexistants sur mobile comme RDR2 y seraient accessibles.

A terme, certains vont même plus loin et prédisent une disparition prochaine des écrans, remplacés par la VR, qui a connu un succès mitigé et qui n’est pas encore tout à fait répandue partout.

Les GAFAM seront de la partie

Les plus grandes entreprises de la Silicon Valley surveillent de près le secteur du gaming, car c’est un marché qui peut rapporter gros.

Amazon a investi 970 millions de dollars en 2014 pour racheter la célèbre plateforme de streaming en direct Twitch.

Google n’est pas en reste et a tenté d’aller plus loin, sans bien réussir. L’entreprise a proposé une élaboration d’un premier système de vente de jeux par abonnement, Stadia. Cela n’a pas convaincu les joueurs, à cause d’un prix trop rédhibitoire.

Les grandes entreprises chinoises ne restent pas sur la touche et investissent à tout va dans tout ce qui se rapproche du gaming : les constructeurs, les éditeurs, les diffuseurs, les compétitions.

L’entreprise Tencent a investi 400 millions de dollars en 2011 pour posséder 93 % des parts de Riot.

Ces grandes entreprises, aux moyens colossaux, pourraient réellement transformer totalement le jeu vidéo si elles parvenaient à trouver un bon créneaux sur lequel s’accorder avec les joueurs.

Leurs possibilités d’investissements pourraient mener à des évolutions incroyables, comme des nouvelles technologies ou une révolution totale de la manière de jouer.

L’e-sport prendra le pas sur les autres sports

Si le e-sport est maintenant devenu une compétition à part entière, il reste encore méprisé par une partie de la population. Cela pourrait être amené à changer.

De plus en plus d’investisseurs de tous horizons s’y intéressent, et Will Smith par exemple y a investi récemment 46 millions de dollars. L’argent généré contribue à faire de plus en plus connaître le phénomène, et à le rendre plus sérieux aux yeux de tous.

En plus, les gamers pros tendent de plus en plus à se professionnaliser, eux ainsi que toutes leurs équipes de managers, chargés de marketing, de même que les organisateurs des compétitions et évènements.

Cela est rendu possible par des cash prizes, des récompenses pour les vainqueurs, toujours plus énormes.

Rappelez-vous de ce jeune gamer de 16 ans qui avait remporté la victoire à une compétition Fortnite, et qui était repartie avec 3 millions de dollars en poche.

Il faut savoir aussi que dans les pays asiatiques, spécialement en Corée, il existe des cursus réservés aux jeux-vidéos, où l’on a cours par exemple sur la stratégie à appliquer dans tel ou tel jeux.

L’ensemble de ces phénomènes ravit la communauté gamer et va certainement inspirer une nouvelle génération qui adorera suivre leurs aînés et passer de longs moment devant la console ou le pc.

En bref, le jeu vidéo n’est pas prêt de disparaître, ce n’est que le début.

Le jeu sur smartphone

C’est peut-être la plus grande menace qui plane pour les gamers qui préfèrent la console ou le pc au smartphone.

Depuis longtemps déjà, les jeux sur mobiles rapportent beaucoup plus de revenus que les jeux sur pc ou consoles.

Alors même que leur business model est le freemium, c’est vous dire l’engouement.

Clash of Clans, Pokémon Go, Candy Crush…

Le secteur des jeux sur smartphone a déjà connu de très grands succès.

Les jeux sur mobiles s’adressent à un plus grand marché, car tout le monde possède un smartphone mais tout le monde n’a pas de console ou de pc gamer.

Ils ont aussi l’avantage d’être beaucoup plus facile d’accès : ils sont gratuits très souvent ou bien vraiment peu chers, et il suffit de se rendre sur playstore et de les télécharger.

Selon une étude de Reuters, le joueur moyen préfère le smartphone à la console ou au pc et il est âgé de 33 ans.

Les constructeurs commencent de plus en plus à s’intéresser à ce marché, et Razer a fait ses premiers pas en lançant un smartphone spécialisé gamer, exclusivement boosté pour le gaming : le Razer Phone.

Nous parlions du e-sport juste avant, eh bien sachez que les compétitions existent aussi pour les joueurs mobiles.

Des compétitions Hearthstone ou Pubg dans lesquelles on peut remporter entre 5’000 et 20’000 dollars lorsque l’on arrive premiers ont déjà fait leur apparition.

Selon une étude du NPD Group, qui fait des enquêtes de marché, 63 % des enfants jouent aux jeux vidéos, mais préfèrent le faire sur smartphone ou tablettes.

Si cette nouvelle génération délaisse complètement plus tard la console ou le pc, ces 2 périphériques disparaîtront…

Pour conclure

l’avenir du gaming sur pc et consoles est teinté de l’apparition de nouvelles technologies et quelques menaces, comme le smartphone, pourrait venir lui barrer la route.

Il est tout de même plus probable que dans l’avenir, le jeu vidéo sur pc et consoles et le jeux vidéo sur smartphone se développent en parallèle chacun de leur côté sans se faire de l’ombre plutôt que dans une grande concurrence.

Quoi qu’il en soit, comme le prouve l’immense engouement pour les compétitions e-sport, le jeux vidéo n’est pas près de disparaître.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here